II- PROGRAMME APOLLO

Le 25 mai 1961, Kennedy annonce qu’un Américain posera le pied sur la Lune avant la fin de la décennie Il est notamment accompagné par le projet Gemini, qui permet de réaliser plusieurs expériences de vols habités en orbite terrestre. De son côté, l’URSS poursuit son programme Luna. En somme l’enjeu principal de la compétition qui oppose les deux pays est de faire marcher un homme sur la Lune. Les années 1960 sont donc entièrement tournées vers cet objectif à long terme. Les programmes avancent par paliers, qui sont autant d’événements. Le 20 février 1962, John Glenn fait trois fois le tour de la terre en un peu moins de cinq heures. Le programme Mariner permet une approche de Vénus par un satellite américain au mois de décembre de la même année. En juillet 1965, Mariner-4 survolera Mars. L’URSS réalise de son côté la première sortie d’un homme dans l’espace hors d’un vaisseau le 18 mars 1965. Les Américains réaliseront le même exploit quelques mois plus tard dans le cadre du programme Gemini. Mais les choses s’accélèrent véritablement avec le projet américain Apollo. Le programme comporte trois phases. La première, s’étendant de 1960 à 1968 consiste à tester le matériel lors de vols inhabités. Le rôle de Wernher von Braun est essentiel, puisque c’est son équipe qui met au point le lanceur Saturn V. Pendant cette même période, le programme Mercury, également dirigé par Wernher von Braun, permet de tester les vols habités. La deuxième phase débute avec la mission Apollo 1, interrompue le 27 janvier 1967 : une simulation de lancement aboutit à un incendie qui cause la mort des astronautes. L’échec de la mission se double d’un drame et retarde le projet : la capsule doit être repensée. Il faut attendre le 11 octobre 1968 pour voir la première mission habitée du programme : Apollo-7. Le test s’étend sur dix jours, et le vaisseau reste en orbite terrestre. Deux mois et demi plus tard, les Américains prennent pour la première fois une avance considérable sur les Russes en plaçant un équipage en orbite lunaire : c’est Apollo 8. Les six mois suivants voient les missions Apollo 9 et 10 tester avec succès les scénarios élaborés pour un alunissage prochain. Le 16 juillet 1969, la troisième phase est lancée : le vaisseau spatial d’Apollo-11 décolle de Cap Canaveral avec trois astronautes à son bord. Le 20 juillet, sa capsule Eagle se pose dans la « Mer de Tranquillité ». Neil Armstrong devient le premier homme à marcher sur la Lune, suivi de Edwin Aldrin. Les Etats-Unis ont gagné leur pari et prennent l’avantage sur l’URSS.
Protected by Copyscape Plagiarism Tool

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site